mercredi 17 octobre 2007

Le militantisme, selon la MAÏF


Aujourd'hui, le blog en direct de la crise du logement nous fait part de l'expulsion de 50 étudiants d'un immeuble occupé depuis 5 jours, au 85 boulevard Montparnasse.
Cette expulsion a été demandée par le propriétaire des lieux, à savoir la MAÏF "l'assureur MILITANT". Il est à noter que ce bâtiement a été vendu à l'"assureur MILITANT" par l'Etat après avoir hébergé les locaux du secrétariat d'Etat à l'économie solidaire (supprimé par Chirac en 2002) puis la défenseure des enfants (ça ne s'invente pas).
Voilà donc 50 étudiants à nouveau sur le pavé pour pouvoir continuer à étudier.
Ce qui me frappe dans cette histoire c'est que comme le dit une personne dans la vidéo, il y a des sociétaires (ou des futurs sociétaires) de la MAIF parmi les 50 personnes évacuées manu militari.
Je pense qu'il serait bon que les sociétaires (à titre individuel ou groupés) interrogent leur "assureur MILITANT" sur cette opération. Parce que si on regarde la pub de la MAIF après la vidéo de jeudi noir, le décalage est assez impressionnant...



l'expulsion :





http://www.typepad.com/t/trackback/2145478/22514792

lundi 15 octobre 2007

copie d'écran

Fanette nous invite (je me mets dedans même si je n'étais peut-être pas concerné) à publier une copie de notre fond d'écran. Voici donc mon écran de bureau.



C'est un mix d'un extrait du prochain album de Ferri, "De Gaulle à la plage" et du logo de la FIGB (Fédération Internationale des Gros Branleurs) dont le Président Créateur est Larcenet et la devise : (Ne peste point plus hauye que ton cul !)




Aujourd'hui, un clip russe (et tant pis pour ceux qui nont pas de son au boulot)

Il s'agit du morceau Afro-irlandskaya du groupe russe Zen-zen-zen.

J'ai découvert cette jolie musique grâce à secondeclasse qui l'a utilisée pour faire une promotion de Vélocity, le service de location de vélo longue durée lancé sur l'agglomération tourangelle.

Cette vidéo est bien sympa et créé un mini buzz (à l'échelle de la blogosphère tourangelle mais aussi orléanaise). En effet, elle est reprise par Du trash et des Baisers et par Adrien Soissons pour la Touraine et par Fabien Pretre pour l'Orléanais. Cela parît logique puisqu'il semblerait que les déplacements dans l'agglomération devraient avoir une part non négligeable dans la prochaine campagne des Municipales.

Mais bon là n'est pas l'objet de mon billet, écoutons plutôt Zen-zen-zen

video

vendredi 12 octobre 2007

Ils sont énormes chez TF1 !!!



Luc Mandret souhaitait qu'on ne parle pas de rugby dans les blogs, ce que je comptais fairepour deux raisons, j'écris trés peu sur ce blog ces temps-ci (mon quasi-unique commentateur me le fait assez remarquer comme ça) d'une part, et je m'en fous royalement (sauf quand des "supporters" beuglent dans ma rue et réveillent mes filles) d'autre part.
Je ne parlerai donc pas de rugby directement mais de l'opposition de TF1 à laisser les communes diffuser librement sur grnad écran les matches. Cette information est passée quasi inaperçue, mais voilà un article la détaillant. Au cas où ça ne marché pas je recopies l'article en fin de billet (ce qui est mal, je sais, Nicolas...).
La raison "avancée" à ce refus est la non prise en compte du nombre de spectateurs devant ces écrans géants par médiamétrie... Ce raisonnement me paraît complètement débile puisque les parts de marché devraient surtout se mesurer en pourcentage d'audience, or si les gens sont devant les écrans géants ils ne sont pas devant Antenne2 (qui diffusera FBI) ou FR3 !!!
Pour les Tourangeaux je tiens à les "rassurer" l'écran géant ne sera pas Place Jean Jaurès, mais il sera au Stade Tonnelé (est-ce qu'un décompte du nombre de spectateurs sera envoyé à TF1 ?). La question qui se pose est la suivante : les cafetiers vont-ils se retourner contre TF1 ou contre la Mairie pour le manque à gagner ? (Pour les non-Tourangeaux le Stade Tonnellé est complètement excentré).
Mais bon comme je le disais plus haut je m'en fous, j'y serai pas...
copie de l'article (ce qui est mal, mais je ne suis pas sûr qu'il soit facilement accessible par le lien dans ce billet...), source : Localtis.com

Rugby : les communes privées d'écrans géants ?
publié le 11 octobre 2007
L'AMF saisit TF1 qui s'oppose aux diffusions publiques de la Coupe du monde de rugby sur les écrans géants mis en place par les communes. Plus qu'une question de droits audiovisuels, il s'agit de mesure d'audience et de tarifs publicitaires.

Le succès de la France contre la Nouvelle-Zélande suscite une polémique sur un terrain inattendu. Devant le mouvement de ferveur populaire qui entoure la demi-finale de la Coupe du monde de rugby, samedi contre l'Angleterre, de nombreuses communes souhaitaient mettre en place des écrans géants pour assurer une retransmission festive de ce choc au sommet. Mais, pour l'instant, le choc semble surtout opposer l'Association des maires de France (AMF) et TF1. Cette dernière - titulaire des droits de retransmission qu'elle a acquis pour 80 millions d'euros - s'oppose en effet à ces diffusions publiques sur écran géant. Tout juste a-t-elle concédé - sous la pression, semble-t-il, de l'International Rugby Board (IRB) - une autorisation à 43 villes soigneusement sélectionnées, en l'occurrence celles directement liées à l'organisation de la Coupe du monde : les villes abritant les matches, les villes de résidence des équipes ou celles des terrains d'entraînement. D'autres communes, dont la culture est pourtant très liée au rugby, se trouvent ainsi privées de la possibilité de retransmettre la demi-finale sur écran géant. C'est notamment le cas de Perpignan - bastion historique du rugby en Languedoc-Roussillon - ou de Clermont-Ferrand, finaliste l'an dernier du Top 14. Ces refus ne pénalisent pas seulement la population des villes concernées. Ils pèsent aussi sur les budgets, car plusieurs communes ont déjà engagé des frais techniques (location de matériels de retransmission et de sonorisation) et risquent donc de devoir les assumer en pure perte ou de payer des pénalités de dédit.

L'enjeu : la mesure d'audience
Devant cette situation, Jacques Pélissard, le président de l'AMF, a adressé le 11 octobre un courrier à Nonce Paolini, le directeur général du Groupe TF1, et à Bernard Lapasset, le président de la Fédération française de rugby. L'AMF conteste les critères de sélection des 43 villes autorisées et se dit d'autant plus surprise par les refus opposés aux autres candidats que plusieurs de ces communes étaient prêtes à racheter à TF1/Eurosport la fraction correspondante des droits. Certaines d'entres elles disent même avoir écrit à TF1 sur ce point et n'avoir jamais obtenu de réponse. L'AMF demande donc à TF1 "une renégociation de cette liste dans les plus brefs délais ou de fixer une procédure d'acquisition des droits de retransmission plus souple permettant aux communes de satisfaire les besoins de la population locale".Il n'est pas sûr que l'ouverture sur les droits suffise à convaincre TF1. Car le problème est en réalité moins une question de droits audiovisuels que de mesure d'audience. Aujourd'hui, Médiamétrie ne comptabilise pas l'audience présente devant les retransmissions en plein air sur écran géant. TFI - mais aussi les autres acteurs de l'audiovisuel - craignent qu'en laissant se multiplier ces séances publiques, ils diminuent la seule audience mesurée et servant de base au calcul de leurs tarifs publicitaires : les téléspectateurs assis devant leur écran à leur domicile. L'enjeu n'a rien d'anecdotique. Avec la qualification de la France en demi-finale, l'écran de 30 secondes est passé de 72.000 (prix prévu pour une demi-finale sans les Bleus) à 120.000 euros. Et, devant l'engouement prévisible, TFI vient d'annoncer qu'elle portait finalement son tarif à 150.000 euros...
Jean-Noël Escudié / PCA

samedi 6 octobre 2007

test vidéo

juste pour montrer à grand-père de rezé comment on fait...


video

jeudi 4 octobre 2007

Free Burma


Aujourd'hui ne rien publier si ce n'est un billet de solidarité avec les Birmans victimes de la Junte.


Le mieux c'est d'aller signer la pétition à côté...


une petite chronologie des faits sur Le Monde



lundi 1 octobre 2007

Ca y est les vidéos hébergées par blogger sont correctement lisibles




Hé bien ça y est, ça marche !!! Les seules choses qu'il faut que je comprenne, c'est où c'est stocké (je n'ai rien trouvé sur Picasa, mais surtout pourquoi netvibes propose de sauvegarder les vidéos comme s'il s'agissait d'un podcast.