lundi 29 novembre 2010

Les immeubles modernes ça craint

Je travaille dans un immeuble flambant neuf de moins de 5 ans. Au milieu d'une zone en devenir (moitié habitation, moitié commerces (depuis très peu de temps), moitié tertiaire).

Ce qui est fou avec cet immeuble, c'est que rien n'est conçu pour que cela fonctionne correctement :
  • en bonne cage de Faraday, les portables ne captent rien
  • le choix d'une clim réversible pour le chauffage est un non sens écologique, rendu nécessaire par l'absence d'isolation du bâtiment (constitué de tôle et de verre)

En fait cette clim ne fonctionne pas correctement : tous les hivers on a droit à une ou plusieurs pannes. Aujourd'hui il fait 14°C, s'il y a des fautes dans cette bafouille, c'est parce que je tape avec des moufles. Et encore ne neige t'il pas comme à Lyon ici...

Mais la DRH a trouvé la parade à leurs difficulté de recrutement (ça commence à se savoir qu'il faut avoir été compagnon de Nanook l'Inuit pour pouvoir survivre ici et les demandes de retrait commencent à se multitlier)  : ils exigent maintenant que les CV soit accompagnés d'une étiquette semblable à celle des duvets :



Si cette étiquette précise 23 °C soit « ne tient pas le choc en-dessous de 23°C », passez tout de suite votre chemin, ou bien ne postulez que pour des remplacements estivals.

Enfin, et là je vais intéresser les tenants d'une conspiration mondiale venant d'une intelligence extra-terrestre : LE BÂTIMENT A UNE FORME DE 8 VU DU CIEL !



Et cette forme quoi qu'on en pense, laisse libre cours à une infinité d'histoires et de rumeurs à s'inventer.




flambant, parce que franchement, je suis à deux doigts de lancer une petit feu de palettes....
~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

mercredi 24 novembre 2010

Le mercredi c'est le jour des enfants

Comme je suis à la maison aussi (et en attendant la chronique journalière de Balmeyer) , je vais essayer d'apporter mon aide à Till qui essaie d'inculquer à sa progéniture des moyens mémo-techniques pour savoir qui du dromadaire ou du chameau a deux bosses.

Rien de plus simple !

1- aller chez le bureautier (celui qui a une carotte sur sa devanture)
2- acheter un paquet de clopes (ou deux, parce que le mercredi à la maison c'est pas toujours facile de survivre...)
3- revenir à la maison après avoir fait un crochet par la Comète pour se remonter le moral, ce soir tu sors avec les copains blogueurs mais ça va être long (Rendez-vous à 21 heures les Tourangeaux, au vieux Mûrier)
4- Après 3 ou 4 tournées, et un paquet inhalé, arriver triomphalement à la maison : "agadez les enfants ! c'est quand même pas compliqué de savoir qui a deux bosses ou une !"

5- sortir de sa poche son paquet de clope, celui qui reste...


"Alors au-dessus, c'est marqué quoi ?"
- je sais pas lire
-....
-....
- bon c'est marqué Camel, ce qui veut dire : CHAMEAU ! et il a ?
- une bosse, comme le dromadaire que tu m'as dit tout à l'heure !

Et c'est là que vous sortez l'argument massue : les Américains à l'origine de ce paquet de cigarette ont pris cette image, sans se soucier le moins du monde de savoir si c'était un dromadaire ou un chameau ! ils voulaient juste indiquer qu'il y avait du tabac Turc (d'où les pyramides, vous voyez un peu à quel point les créateurs de cette marque étaient cultivés...) dedans et que donc les cigarettes étaient plus douces (soit-disant). On apprend que le dromadaire pris en photo pour ce logo était un pensionnaire du cirque Barnum, comme Fritz l'éléphant...

Devant la moue dubitative de la progéniture, et se rendant alors compte qu'on n'a pas vraiment fait avancer le schmilblick mais ne voulant pas perdre la face, se lancer dans l'exploration du logo :
le dessinateur belge de ce chameau-dromadaire (ou l'inverse on ne sait plus trop) aurait planqué dans ce dessin : le Manneken-pis(patte avant), un éléphant (sur la patte arrière qui est la trompe), un lion ((queue commune avec les camélidé, pour symboliser les Flandres), un cycliste (au moins... certaines légendes pralnat même du plan d'accès de l'Atlantide, mais là franchement je n'y crois pas trop).

Vous vérifiez que les PAQUETS de cigarettes ne sont pas interdits dans le règlement intérieur, et glissez le chameau dans la petite poche à goûter en soufflant à votre progéniture que ceci est un pense-bête au cas où la maîtresse l'interroge.

- Hé ho ! je te le mets dans la poche à goûter le chameau, euh non le dromadaire, d'accord ?
- T'as vu ? il neige ? On sort ?
- Et pour aller où ? dans le grand nulle part du mercredi ?



Ah oui et n'oubliez pas de dire à vos enfants (faudrait pas non plus que je passe pour un odieux dont le blog doit être supprimé pour apologie de la cigarette) :




~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

vendredi 19 novembre 2010

Afroman joue toujours de la musique !

Il joue toujours becouse I got high et a toujours sa drôle de guitare !

--
Gaël

http://detoutetderiensurtoutderiendailleurs.blogspot.com/

Because I Got High (With Guitar Solo) by Afroman
Download now or listen on posterous
11.Because I Got High (With Guitar Solo).mp3 (8057 KB)

Il va falloir que l'Elysée modifie vite fait wikipedia




Ce soir l'Elysée sort un communiqué sur l'affaire Karachi. Il y est dit : "Nicolas Sarkozy n'a par ailleurs jamais été le responsable, ni le trésorier, de la campagne de M. Edouard Balladur. Il en était le porte-parole."


Mais si l'on va sur la page wikipedia de Nicolas Sarkozy on peut y lire : "Lors de l'élection présidentielle de 1995, il préfère Édouard Balladur[28] à Jacques Chirac. Il abandonne ainsi son poste de porte-parole du gouvernement pour devenir porte-parole et directeur de campagne du candidat Balladur."

Un Directeur de campagne c'est un peu plus que porte-parole non ?

Ce communiqué sortant juste après l'interview de Dominique de Villepin sur TFouane et à la fin, d'une semaine qui a vu l'actualité du karachigate s'accélérer, il laisse une drôle d'impression.

jeudi 18 novembre 2010

test de publication par mail via posterous

Ceci est un test purement technique (qui fera peut-être l'objet d'un billet sur le boulet, ou pas). Il n'y a pas de raison qu'il n'y ait que Nicolas qui essaie des trucs inutiles (poussé il est vrai par l'infâme Balmeyer ou l'inénarrable Romain)


Tout d'abord essayons l'intégration d'un mp3 :

et puis d'une image :

Prêt ? Top j'appuie sur "envoyer" !

Home by Edward Sharpe & The Magnetic Zeros  
Download now or listen on posterous
edward_sharpe_and_the_magnetic_zeros_home.mp3 (11971 KB)

Cher monsieur le Praisident de la Raipublique

Download now or preview on posterous
lettre_a_sarkozy.pdf (1208 KB)

vu chez El Camino, en provenance de Sud Education Calvados

.

Lettre a Sarkozy

mercredi 17 novembre 2010

Alain_Juppé-je_l_ai_dit_je_le_ferai.mp3

Donc le nouveau gouvernement est en place. Il a été présenté et déjà 64 % de Français déclareraient ne pas lui faire confiance (vous noterez le conditionnel, je n'ai que très rarement confiance dans les sondages : là je pense qu'entre les "je m'en fous", "je lui fais pas confiance", "le quoi ? gouvernement ? c'est quoi c'est l'Europe ?" et j'en passe on doit avoisiner les 80 %).

Pourquoi une telle défiance ?

Pourtant le Président a mouillé la chemise pour le défendre hier soir, enfin il paraît moi j'avais piscine (ou plutôt je racontais des bêtises avec Shaya et regarderleciel sur twitter).

Et si cette défiance venait du ralliement de Marie-Anne Montchamp à ce nous gouvernement, elle qui était porte-parole du mouvement de Villepin, et qui avait déclaré cet été, lors des évacuations de camps de roms, que la consternation gagnait l'Europe.

Ou bien est-ce le fait que l'enquête préliminaire concernant l'attribution de Rhonexpress soit classée sans suite au lendemain de la nomination de Michel Mercier comme Garde des Sceaux ?

Ou bien encore le fait que Juppé entre au gouvernement malgré ses nombreuses déclarations sur son souhait de rester à Bordeaux ? à ce propos je tiens à rappeler que dès mars 2009, Nicolas annonçait Juppé à la Défense !

Et si c'était juste un mix de cela et de tout le reste, le sarkopipo qui ne prendrait plus.

 Mix ? j'ai bien dit Mix ?

Hé bien écoutez donc celui concocté par Donatien sur Juppé justement (tu peux le télécharger selon le principe du beer-to-beer, cher à mon coeur et à nos foies) :



~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

lundi 15 novembre 2010

le remaniement : ON S'EN BRANLE


Ah si c'était le Val de cette époque qui était à France Inter, les journalistes de cette radio n'auraient pas passé leur journée devant Matignon et l'Elysée, pour rien :

du studio : ça fait depuis ce matin que vous êtes devant Matignon, est-ce qu'il y a du nouveau ?
l'envoyé spécial à Matignon : non rien... On s'les pèle, Fillon vient de ressortir pour la troisième fois, je pense que vous devriez appeler l'envoyé spécial situé devant l'Elysée
du studio : Vous croyez ? Bon ben on essaie
l'envoyé spécial à l'Elysée : oui ici, une estrade vient d'être montée, Fillon est rentré cette fois par le portail d'honneur, les fois précédentes c'était par derrière
l'auditeur : c'est bien, c'est mieux, parce que par derrière c'est 500 francs moins cher
du studio : et l'estrade elle est comment ? parce que ça pourrait nous donner un indice sur le nombre de ministres, non ?
l'envoyé spécial à Matignon : mais non, la dernière fois c'est qui était à l'Elysée : l'estrade c'est que pour celui qui annonce les noms ! (tain 6 mois de préparation pour ça... et le studio est pas foutu de se souvenir du protocole...). Les ministres, sous-ministres, sousousousousministres et tutti quanti ils seront sur le perron mais à Matignon...
du studio : Mais comment on arrête le direct avec Matignon ?! il pète un câble là-bas !!!!
l'envoyé spécial à l'Elysée : Ah attention : on m'inidique qu'un fleuriste vient d'être autorisé à entrer dans la cour d'honneur ! est-ce un bon signe, peut-être un bon signe pour Borloo finalement : les felurs c'est la nature, la nature dans le précedent gouvernement c'était Borloo, alors peut-être bien que Borloo sera premier ministre. Enfin c'est ce qu'on se disait avec le caméraman de LCI en grillant une clope parce que faut avouer qu'on s'emmerde un peu là quand même...
du studio : ah merci pour cette info ! Bon je crois qu'il est l'heure de rendre l'antenne, mais je rassure nos auditeurs : nous la reprendrons dès qu'une info le méritera !

...


Flash Info : coup de théâtre : Fillon mange avec Sarkozy finalement !
envoyé spécial à l'Elysée : oui c'est avec stupeur que l'on a vu arrivé une mobylette de livraison de pizza : Fillon aurait commandé une savoyarde et Sarkozy une orientale. Est ce un signe ? la savoyarde est elle un appel du pied en direction de Barnier ? Et l'Orientale ? Pour qui ? devant cette immense question, je vous laisse, on vient de me servir un café de la thermos de Tf1 et je voudrais pas qu'il refroidisse !


Recherche d'autres artistes comme Kropotkine ** Vigilance Cito-Hyene * * sur Myspace Music


Envoyé spécial à Matignon : bon sur mon black berry j'ai trouvé une composition de gouvernement, reste à savoir si c'est de l'intox ou non... mais faut bien rigoler un peu non ?

Premier ministre : Philzone
Ministre d'État, ministre de la Randonnée, de la Montagne, et des Choses Hermétiques : Mtislav,
Ministre de l'Intérieur et du Dessus : la Mère Castor
Ministre d'À côté et du Dessous : Fidel Castor
Ministre des Finances : Largentula
Ministre de l'Écologie, en charge du Pile-ou-face : Eric Citoyen
Ministre de l'Outremer et des Collectivités territoriales: ZapPow
Ministre des Transports : Omnibus
Ministre de la Justice : IsabelleB
Ministre de la Communication : Céleste
Ministre de l'Impertinence, en charge du Réveille-matin de la République : Nefisa
Ministre du Coup de gueule et des Beaux-Arts : Hermes
Ministre des Affaires étrangères : Natasha A.
Ministre de la Santé : Marie-Georges Profonde
Ministre du Lol et des MDR : Lol
Ministre chargée des Relations entre ministres et des Post-it : Berthe
Ministre de l'Éducation : Epamin'
Ministre des 4 Saisons, en charge du Beau-temps : Bérénice
Ministre de l'Égalité des sexes : Olympe
Ministre de la Musique et de la Répression des canards : Jazzman
Ministre du Marteau de l'État : Mike Hammer
Ministre du Théâtre et de l'Opéra : Gildan
Ministre au Blanc, en charge des Sous-vêtements de la République : Xoth
Ministre des Jardins publics : Solveig

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

dimanche 14 novembre 2010

teasing affiche Aucard de #Tours 2011

Comme il pleuvait nous sommes allés à la Foire à la BD et aux Disques organisée par Radio Béton (de toute façon nous y serions allés même s'il avait fait beau temps, c'est toujours l'occasion de trouver des bouquins et disques intéressants à des prix défiants toute concurrence).

A notre arrivée, on a eu la chance de voir l'affiche d'Aucard de Tours 2011. Il n'y a pas à dire : elle est belle ! Allez je n'y résiste pas : viendez à Tours du 8 au 12 juin 2011 !


Create your own video slideshow at animoto.com.


Comme bande son plus j'y pense plus je me dis que j'aurais dû mettre "whole lotta rosie"


AC/DC - Whole Lotta Rosie .mp3


Found at bee mp3 search engine



Ce sera encore une énorme fête, pour les 25 ans de Radio Béton.

Résultat des courses : 2 Martine, 1 Pierre Loti, et Cornegidouille (une histoire de sorcière qui apparaît dans la chambre des enfants qui ne mangent pas leur soupe), et 1 CD de Sttellla pour moi.

Avant de rentrer on est allés voir les illuminations boulevard Heurteloup. et sous vos yeux esbaubis des photos d'un détail ayant échappé à Matfanus qui a bien fait rigoler les filles : l'homme-boule-disco !


la qualité des photos ci-dessus devrait faire comprendre à Polluxe pourquoi Dadavidov et Juline militent pour que je n'aille pas sur Flickr !


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

vendredi 12 novembre 2010

25 décembre 1920, Congrès de Tours

En 1920, la SFIO décide de tenir son 18ème congrès à Tours. Les grèves de cheminots de mai 1920, durement réprimées, ne sont sûrement pas étrangères au choix géographique pour ce Congrès. Tours est dans la banlieue de Saint-Pierre-des-Corps, ville de cheminots, dont le Maire, Robespierre Hénault ralliera le parti communiste dès le 30 décembre.

Il y a 90 ans donc les socialistes se réunirent à Tours. En un lieu quelque peu singulier : dans la salle des Manèges de l'ancienne abbaye Saint-Julien. Devenue depuis église, et qui se situe en haut de la rue nationale.

Ne cherchez pas trace de cette salle, elle a été détruite en 1940 et remplacée par le Square Prosper Mérimée, celui-là même qui classa l'église Saint-Julien aux Patrimoines Historiques. Car cette ancienne abbaye bénédictine a une histoire passionnante :
  • Fondée par Clovis, où en son honneur, lors de son passage à Tours pour remercier Saint-Martin de son « aide » dans la victoire contre les wisigoth à Poitiers, en 507
  • devenue abbaye bénédictine, elle a dû faire de l'ombre à Marmoutier...
  • Le 23 mars 1589, Henri III y convoque le Parlement de France après avoir été chassé de Paris par les Ligueurs, dans la salle capitulaire. Toutes les décisions prises dans cette salle sont recensées (impressionnant travail du Cnrs).
  • Puis, suite à la Révolution, l'église est vendue le 9 mars 1798 à un aubergiste voisin de l'édifice (d'où peut-être cette habitude relevée par Lionel de Tours, Historique en péril)? Il transforme l'église en garage à diligences.
  • Elle est rachetée en 1846 pour le compte de l'État, de la Mairie de Tours et de l'Archevêché notamment grâce à Prosper Mérimée.
  • En 1870, pour barrer la route aux Allemands, le pont sur la Loire est dynamité, les vitraux de l'église seront détruits.
  • En 1920, la SFIO décide de tenir son 18 Congrès dans la Salle des Manèges
  • Entre 1940 et 1944 les bombardements détruisent tous les alentours sauf l'Eglise

L'objet de ce Congrès était de choisir si la SFIO rejoignait ou non la 3ème Internationale. Nous sommes au lendemain de la Grande Guerre, de la révolution de 1917, et de grandes grèves ont agitées l'Europe. Le choix est donc le suivant : partir dans un mouvement révolutionnaire ou rester réformistes.

La motion défendue par Ludovic Frossard et Marcel Cachin fut majoritaire, celle défendue par leon Blum, minoritaire. La SFIC était née.

Quelques images d'archives (avec du Georges Marchais dedans pour faire plaisir à quelques copains et copines blogueurs gauchistes ).









et pour commémorer le 90ème anniversaire on fait quoi ? on laisse le congrès du FN se dérouler à Tours les 15 et 16 janvier prochain ?


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share video

mercredi 10 novembre 2010

Harry Potter en avant première à Tours le 22 novembre

 Bon apparemment il n'y aura aucune des stars du casting mais j'espère tout de même que cela aura lieu au CGR des Deux Lions (comme le concert de De Palmas en juin), c'est tout à côté de mon travail, et je pourrais donc balancer à fond "Harry Potter (ain't a punk rocker)" des cowboys étanches !




Au vu des résultats du sondage NR sur la venue de cette avant-première à Tours, ce n'est même pas "Harry qui ?" ou "ça m'en touche une sans faire bouger l'autre" c'est carrément : "marre des ces opérations de com'" qui gagne. J'aurai peut-être du monde prêt à soutenir les cowboys étanches pour le concours de Winter records pour le volume 5 qui s'intitulera "1:05" du coup


 si tu veux un mp3 plus propre au niveau du son va donc par là-bas

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

mardi 9 novembre 2010

Au moins Sarkozy aura t'il inspiré les musiciens

Souvenez vous, du temps de Chirac, on avait eu droit à :

"Chirac en prison", par les Wampas (spéciale dédicace à Dagrouik)


et l'énorme Anarchie en Chiraquie, des non moins énormes Parabellum, repris ci-dessous en duo avec les Svinkels :


Alors que depuis 2005 c'est un véritable feu d'artifice musical qui accompagne le parcours de Sarkozy !

Parmi les premiers à ouvrir le feu : Lo (Sarkozy était alors ministre de l'intérieur et allait se présenter à la Présidentielle)


Ce petit rythme de reggae rappelle agréablement Zedess avec son "Hongrois chez les Gaulois" :


Toujours en 2005, les désormais fameux (même pour les Corpopétrussiens d'adoption) Polemix et la Voix Off avaient aussi réalisé le Sarko Skanking.

Et puis depuis son élection, le côté international prend le dessus sur la production :

En Italie, Simone Cristicci a consacré un morceau sur Carla Bruni (t'as vu Disparitus ? il a fini par faire un clip ! Il aurait pu pomper les images du "Sarko Info" tout de même) :


Et maintenant les Roumains de Vama (accompagné de Ralflo, rappeur français) sortent "Sarkozy versus Gypsy". Ce petit rythme balkanique (pour ne pas dire volcanique fait trémousser autant que Zin Zin Moretto, non ?)




Moi je dis, au moins cet homme aura relancé l'industrie musicale, plus sûrement qu'Hadopi !

Vous allez voir qu'on va même réussir à faire chanter des morts sur ce thème... Comment ?! non vous rigolez, là ?!




Je serais courageux je lancerai un concours, presqu'aussi bien que celui de Ruminances, mais j'ai la flemme :)


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

lundi 8 novembre 2010

Du blog au livre - « les endettés » de Seb Musset

Ne nous voilons pas la face, un des attraits dans le fait de tenir un blog est bien souvent de se faire plaisir avec les mots. Que ces mots soient utilisés pour faire passer des idées, des émotions, ou tout simplement pour jouer avec, voire tout cela à la fois...

Certains sont écrivains et blogueurs, et d'autres franchissent le pas : passer d'un échange clavier-écran à un échange clavier-papier. Peuples est sur ce chemin, Seb Musset a déjà franchi le seuil.




Il réitère aujourd'hui avec « les endettés », comme nous l'apprennent Cycee et Nicolas. Ces deux-là devraient d'ailleurs y penser, la première pour ses jolis textes plein d'émotion mais aussi d'éléments de réflexion sur notre société, le second au moins pour ses conseils de blogage.

Pour les endettés, tu peux l'acheter là :


Seb Musset y a compilé ses textes de blogs, augmentés d'inédits, sur les personnages de son blog auquel on s'est attachés :

« Stéfano Plazzo à la recherche du pavillon presque parfait, Bibou et Bruno et toutes les Citropeine du monde, Dylan Latouche et ses courriels de killer, Valérienne Daubidouille et son plâtrage des cerveaux, Chou et Chaton, Pierre et Juliette, du revolving à trois coups et du TEG à 21.44%, Ricky Mazour et son spleen gaulois, la nouvelle gamme de forfaits illymintox+ à abonnements résiliables en 30 ans, Amédée et Georgette Baron, Le méchant Travail et son inséparable compagnon Le gros Chômage, Fauche-Man, Galère-Boy et leur nouvel ami Powa-Auto-entrepreneur et ses 244 euros de chiffre d'affaires annuel ainsi qu'une ribambelle de personnages tous plus dans le rouge les uns que les autres mais qui, à la fin, fauchés et sans espoir, votent pour la vie en bleu. »

Et en parlant de livres, mercredi sort aussi « on nous appelle les karachi », témoignage des filles de deux des victimes de l'attentat de Karachi.

Moi ma liste de Noël elle s'allonge...
~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

dimanche 7 novembre 2010

un samedi après midi mouvementé

Non hier je n'y étais pas... J'ai laissé matfanus et le taulier de 1848 y aller seuls. mais la bonne nouvelle c'est qu'ils étaient encore nombreux dans la rue ! De Mulhouse, à Draguignan, en passant par Pau, Paris et j'en oublie certainement. Même Skalpa en a profité pour revenir ! Pourtant il y a eu encore de belles pancartes et pochoirs à voir. Je regrette, un peu, ne serait-ce que pour essayer de montrer qu'on ne manifeste pas pour rien.

Je n'ai pas non plus pu aller à l'AG interpro nationale.

Non pas que je sois allé me promener, comme minijupe69, la chanceuse !

Non j'étais pris en otage, par une dizaine de farfadets et de fées, venus pour un évènement familial important. Pour lequel on a essayé une nouvelle recette (même si Shaya caftera que ce n'est pas moi qui l'ait fait pour de vrai je suis sûr) : le train de bonbons ! (pas radioactifs les bonbons, hein ?)

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

mardi 2 novembre 2010

elle s'appelait Marie-Noël

"tu m'en remets une ?
- la même ?
- ben ouais, on va pas commencer à taper dans le lusqueux non ?

à la cantonade : "d'ailleurs en parlant de lusqueux, vous devinerez jamais comment j'ai fini la soirée !
- le nez dans ta gerbe ?" demanda un des piliers, un sourire en coin
- mais non t'es con ! j'suis pas comme balmeyer ! J'étais chez moi dans mon pieu...
- ah ouais comme tous les soirs, quoi... Super fin de réveillon comme tout le monde ici en somme...
- 'tain vous êtes vraiment trop cons... allez vous faire voir, la prochaine elle est pas pour moi !


Car ce qu'il voulait raconter JB, pour les intimes, ou Jean-Balthazar pour l'employé d'Etat Civil qui avait reçu son paternel il y a maintenant 35 ans avec une petite pointe courroucée vu l'état d'alcoolémie avancée d'icelui, ce qu'il voulait raconter donc c'était avec qui il avait partagé son plumard, non pas plumard, lit, non même lit ne faisait pas assez classieux comme écrin pour cette nuit passé avec elle (on n'ira pas non plus jusqu'à nid d'amour, faut pas abuser, JB c'est quand même pas un romantique à la mord moi l'noeud).

Il était sorti de ce rade comme tous les soirs, un peu plus tard, c'était le réveillon et il y avait eu repas amélioré et le patron avait fermé à 1 heure du matin (officiellement 23 heures, mais une fois les rideaux tirés il avait gardé ses habitués : de toute façon pas grand monde avait envie de rentrer dans sa solitude mater un programme de variétoche qui aurait la même saveur que celle de quand ils étaient petits et qu'ils avaient le droit d'aller dans la chambre où il y avait une télé pour ne pas déranger les adultes qui avaient des choses de grand à se raconter).

Sur le parking devant son immeuble, elle était là. Emmitouflée de rouge, de la moumoutte bloche aux poignets. Une apparition dans ce gris, rendu blafard par la pleine lune. Elle avait l'air paumée, mais qui ne l'est pas à cette heure au milieu des tours ? Lui il était un peu chaud, le kipik en fin de repas lui avait légèrement remué la tête alors il aurait pas dû dire oui à la poire. Et forcément c'est ce soir qu'elle tombe sur lui, ou lui sur elle, ou il ne sait plus trop.

"Vous n'auriez pas vu mon père ?
- Votre ?!
- Mon père, on était là pour une étape et on devait repartir, on a une longue nuit
- Ben honnêtement, là franchement, je crois qu'il vous a laissé tomber, parce que" et son regard se perdit dans le lointain horizon, fait de parkings à moitié déserté, et de tours dont quelques appartements étaient encore éclairés : un vrai paysage de western ! Pour un peu il se serait pris pour un peau rouge, ou mieux le dernier des Mohicans, prêt à enlever cette jeune squaw. Ils disparaîtraient tous les deux et jamais ne reviendraient ici, dans ce paysage merdeux, où l'avenir semblait aussi bouché que le ciel.
"parce que franchement c'est pas vraiment un endroit pour abandonner une jeune fille... Une nuit de Noël, dites vous êtes pas enceint au moins ?
- comment ?!
- non mais c'était une blague, comme Marie, là, le soir de Noël dans une étable...

Devant l'effet boeuf de sa blague, se sentant l'âne de la soirée, il décida de se montrer princier :

"vous voulez monter ?
- vous n'allez pas un peu vite en besogne ?
- ah mais j'ai gardé le vouvoiement, attention hein, ce serait en tout bien tout honneur !

L'air perdu dans le vague, les yeux à la recherche du véhicule paternel, elle finit par accepter d'un hochement de tête.

"ah ! enfin ça devient intéressant ! alors t'as tiré ton coup ?!
- 'tain vous êtes vraiment trop cons...." il se rendit alors compte qu'il venait de raconter tout ça (encore qu'il ne savait plus trop à quel moment de l'histoire les mots avaient franchi ses lèvres, humectée de la dernière gorgée de bière). Il se décolla du comptoir, prit son verre, et alla se poser à une table, loin des regards goguenards et gourmands de ses acolytes de chaque soir.

Lorsque l'artiste rentra, il se précipité vers elle : "hé viens voir par là !". Elle le rejoignit et ils papotèrent longuement, elle sortant un bloc de dessin et ses couleurs (c'est joli cette expression "ses couleurs"), lui s'enflammant en chuchotant. Les piliers entnedirent tout juste, en dressant l'oreille :
"maisij'ensuiscapable,fautjustequetumemontresquelquestrucs "

Le patron ferma plus tôt ce soir là.

Le lendemain et les jours qui suivirent, JB n'apparut pas au troquet. On était habitué de ses mystères, un jour là, plusieurs mois absent (c'était toujours un plaisir de le revoir pourtant). Et puis un jour, personne ne se souvient plus par qui ou comment, mais on apprit qu'il avait cassé sa pipe. Dans son appart'. L'artiste avait reçu d'un voisin le dessin qu'il avait laissé sur la table de la salle à manger, au milieu de milliers de brouillons, sur lesquels l'aquarelle était mêlée à des tâches d'eau ronde (des larmes ? peut-être sûrement). Elle le ramena au troquet. Maintenant elle trône derrière les bars au milieu des cartes postales des clients et des employés.

dessin de Marlène


Et tous les ans à cette date, un pilier se lève et glisse une pièce dans le juke-box :




ceci est une modeste participation au jeu d'écriture n°5, puisse t'elle avoir l'heur de vous distraire quelques instants en cette période de listes de Noël...

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share