Comme c'est l'été (hé oui on y croit à peine hein ?)

lundi 15 juillet 2013

Soirée de cloture de Terres du Son 2013 : Sanseverino, Martine on the beach, Lo'Jo Triban, George Clinton

Excellente soirée de clôture pour cette édition de Terres du Son 2013, qui a battu les records de fréquentation cette année (on parle de 32 000 festivaliers dans la presse, de 20 000 baguettes de pain le vendredi soir derrière les comptoirs).

Arrivé tôt cette fois, j'ai pu attaqué par un Sanseverino très en forme, à l'humour caustique (qui n'a pas fait sourire tout le monde mais bon..) du style :
  • "alors on est bien au supermarché de la musique, tu vas rester là devant jusqu'à ce que l'autre scène débute. Je t'en veux pas hein ? moi il y aurait Trust à côté je me barrerai aussi"
  • "d'habitude quand je joue à PAris ou à Las Vegas j'ai un big band derrière, mais là pour la Province on a choisi de faire des économies. Donc vous allez faire les "ouhouhouh". 'tain mais appliquez vous !"
  • "à l'éclairage, qui ne sert à rien à 16 heures mais qu'on garde pour préserver un emploi : machin !"
Et une présentation de sa reprise de "Nathalie" de Gilbert Bécaud avec les lyrics explicit : "les enfants, il y en a ? ils comprennent les termes fellation ou sodomie ? Non ?! mais qu'est-ce qu'ils apprennent à l'école ?!"

Oui désolé Chouyo, cette fois pas de François Béranger mais du Gilbert Bécaud.

Et comme je suis un rebelle, j'ai passé outre son commentaire acerbe : "les gens qui prenez des photos, vous êtes bizarres ! vivez le concert ! à moins que vous ne soyez des spectateurs de TF1, vous avez besoin de tout voir au travers d'un écran c'est ça hein ?" voici quelques clichés :





fin de concert acoustique avec deux micros "à pas cher"

les chansons sont toujours aussi drôles, les musiciens excellents, l'ambiance qu'il a mise a permis d'oublier le cagnard qui commençait à s'installer.

Bon il faut quand même dire que Sanseverino n'a pas fait que le clown. Il a aussi dédicacé ce concert et toutes sa tournée à Clément Méric "ni oubli ni pardon" et une chanson sur le drame des femmes battues par leur compagnon "je suis un gentleman".


Sanseverino - Le Ring #8 - Live par orangemusique






Après Sanseverino, en route pour Lo'Jo Triban, que Matfanus et sa douce et tendre voulaient que je découvre. Nous souffrîmes de la chaleur :

petit jeu sauras tu retrouver les pieds d'un écureuil (ça ressemble pas à des pieds de hobbit les pieds d'écureuil ?!), d'un blogueur fainéant même pas foutu de faire un compte-rendu de son festival, et d'une jeune femme qui supporte ledit blogueur au quotidien ?


Lo'Jo c'est merveilleux, mais ils souffraient autant que nous de la chaleur, en fin de soirée j'aurais adoré écouté "la marseillaise en Créole", "Alger" ou leur chanson sur les rêves mais là sous un soleil de plomb déjà subi pendant Sanseverino il était temps que je m'esquive, surtout que Matfanus en voulait toujours plus mes pieds nus ne suffisant pas apparemment. Je m'éclipsais donc sous le chapiteau, bonne idée pensais-je puisqu'à l'ombre. Mais grand malheur ! Martine on the beach était en train d'y mettre un tel feu que l'on avait l'impression d'être dans une cocotte minute !

Quoi j'avais dit George Clinton ? ben oui mais pas le temps là tout à l'heure si tu es gentil !

 ~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

6 commentaires:

  1. Bon je fais le mien après la sieste.

    RépondreSupprimer
  2. P'tain faut que je trouve le temps de faire l'editing des photos et le post-traitement. T'as oublié de parler d'Asaf Avidan :-P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si si là à l'instant :) et je suis resté poli :)

      Supprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)