vendredi 4 août 2017

Quand Jean Moulin illustrait des poèmes de Tristan Corbière

En 1930, Jean Moulin est nommé sous-préfet à Chateaulin. Il y restera jusqu'en 1932. Il découvre la Bretagne :
visite à Pen Hir, presqu'ile de Crozon

et il rencontre Max Jacob, qui est en convalescence à Quimper, après un accident de voiture. Il découvre Tristan Corbière et publie, sous le pseudonyme Romanin, un recueil de poèmes, intitulé Armor, qu'il accompagne de 8 eaux fortes de sa main.

Gallica met à disposition ce recueil mais dans une autre édition, avec des gravures sur bois comme illustrations :

Romanin, donc, réalisa 8 eaux fortes pour ce recueil, en voici quelques unes :



une pour le poème "le paysage mauvais" :

une autre pour "cris d'aveugle" :

une troisième pour "la rapsode foraine et le pardon de Sainte Anne" :
et enfin l'une pour la "Pastorale de Conlie",  témoignage d'un conscrit de l'Armée de Bretagne qui fut parquée en 1870 dans un camp boueux du côté du Mans. Episode qui inspira d'ailleurs aussi Wig a Wag son titre "Avel Conlie". Il semblerait que cet épisode lui ait rappelé son passé récent durant la Grande Guerre, et qu'il voulait alerter ses contemporains sur la situation conflictuelle de l'époque.



La Bretagne lui inspira d'autres eaux fortes :






~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

mardi 1 août 2017

#radioblogueurs2017 Atili Bandalero & Joseph Cotton - Have Fun

Hop, participation journalière rapide à la radio des blogueurs, avec un artiste tourangeau que j'apprécie particulièrement : Atili Bandalero.

Plus qu'une cité de la gastronomie, Tours est devenue en quelques années une capitale du dubadub, ou reggae digital, avec des écuries complémentaires la Smalla, Ondubground et Brigante Records. Autant dire que dans ce domaine on est loin de la malbouffe qui accompagne notre soit-disant cité de la gastronomie.

Donc aujourd'hui : Have Fun, par Atili Bandalero et Joseph Cotton :

Je taggue tout de suite deux autres blogueurs : Mathieu et Dadavidov !

Pour en savoir plus sur Atili Bandalero :

FACEBOOK - www.facebook.com/atilibandalero
TWITTER - twitter.com/AtiliBandalero
 
Et pour en avoir plus , tu peux toujours télécharger l'album "Closed Circuits" dont est extrait ce titre :
https://atilibandalero.bandcamp.com/album/closed-circuit-album


Tiens pour te donner envie encore plus :

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

lundi 12 juin 2017

proposition de livre pour être dans le thème d'Aucard

Loin de moi l'idée de tenter de faire de l'ombre aux talentueux chroniqueurs de Des poches sous les yeux, mais en parcourent le site de l'émission ce matin je fus fort peiné de ne trouver aucun titre de Jean Bernard Pouy, pour lequel j'avoue une certaine appétence !

C'est bien sûr le créateur du personnage du Poulpe, mais aussi un romancier prolifique, auteur de policiers "sociaux", dans la même ligne que Daeninckx par exemple, mais à l'écriture nerveuse comme un bon vieux Doberman de Joël Houssin.

Je chronique très mal les livres, je les lis et puis hop je passe à un autre, j'avais essayé avec "Colère du présent", mais surtout pour faire un clin d'oeil à Homer, d'Arras. Je vous laisse donc découvrir une chronique sur le Tigre.



Donc pour en revenir à nos moutons, le thème d'Aucard cette année "à sec" m'a furieusement fait penser à un roman de Pouy, le deuxième d'une trilogie commençant par "Spinoza encule Hegel", suivi de "à sec !" et se terminant par "avec une poignée de sable" que je découvre en tapant ce billet ! chic un Pouy que je connaissais pas, qui sera un bon prétexte pour reprendre depuis le début.



Donc si tu as le malheur de louper Vundabar ce soir au Temps Machine, tu peux te lancer dans ces trois romans (je suis sympa je te mets un lien avec un cadeau en dedans), pour être totalement prêt pour le festival qui débute demain !




~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

dimanche 28 mai 2017

Aucard est loin d'être mort !

Hier soir les gens de Radio Béton avaient gentiment invités les celles et ceusses qui voulaient venir fêter avec eux le fait qu'ils avaient survécu au déluge de l'année dernière et que le festival et la radio étaient sauvés de ce mauvais coup. L'édition 2017 aura donc bien lieu, du 13 au 17 juin à la Gloriette, avec une soirée de chauffe (avec les merveilleux Vundabar) au Temps Machine le 12 juin !

Pour fêter ça il y avait en concert La Rumeur, les Motivés et Lysistrat, avant une soirée club avec les DJ Koko et Coco. Tout ça sous une chaleur de bon aloi, qui fit couler la bière à flots.



Les Motivés ce fut un bien chouette moment, les filles retrouvant Mouss et Hakim qu'elles avaient vus avec Zebda à Aucard déjà :



Tous les détails sont sur l'affiche :


et cette année grande nouveauté : les horaires de passage de chaque groupe sont dan le journal du festival ! plus d'angoisse à l'idée de louper LE groupe.

Bref, Aucard is not dead, pour de vrai :

~~~~~~~~~~~

jeudi 30 mars 2017

Tours est devenu un espace métropolitain, mais quand est-ce donc le Grand Métingue alors ?

En Touraine, ça n'a pas pu échapper à grand monde, l'agglomération est devenue une métropole !

Moultes publications (t'as qu'à aller lire sur 37 Degrés)ont fait suite à ce passage en grande pompe de notre territoire dans la cour des grands. Pensez donc on côtoie maintenant Nancy , Nice , Lyon, Bordeaux, Brest, Grenoble, Lille, Montpellier, Nantes, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, le Grand Paris et Aix-Marseille Provence. Cerise sur le gâteau on a fait la nique aux 6 autres futures métropoles (Dijon, Orléans, Saint-Etienne,  Toulon, Clermont-Ferrand et Metz) qui avaient obtenu leur statut en même temps que Tours mais devront attendre quelques temps la publication de leur décret (élections obligent, ça risque d'être un peu plus long).

Le Ministre Baylet est venu présenté le décret lors d'une journée se finissant comme dans toutes les bonnes aventures d'Astérix par une grande fête.

Moi toute cette folle actualité, et cette grosse fiesta à la fin ça m'a donné envie de chanter : le grand métingue du métropolitain !



chanson écrite par Mac Nab sur une musique de Camille Baron. Les paroles racontent la tenue d'un metingue en présence de Basly et Camelinat, non pas comme je le pensais destiné aux ouvriers du métro, mais semble t'il à Lille (version wikipedia). Je pencherai plutôt pour une inspiration liée aux évènements de Decazeville, en mars 1886.




Peut-être aussi que ce metingue eut lieu à Roubaix,  avec les amateurs de bière qu'il y a là-bas ce serait pas étonnant...


Allez écoute donc ce hit !

à Tours aussi il s'en passait à l'époque.
~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share